Le Manioc en Haiti

Dans la catégorie « vivres et tubercules », le manioc est l’un des produits les plus transformés dans les ateliers. Le manioc est transformé en farine, en cassave, en amidon et en autres choses.

Production

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), la production de manioc était estimée, en 2005, à 340 000 tonnes métriques (TM). Précisons que la culture du manioc est pratiquée dans tout le pays en association avec d’autres cultures. Cet arbuste tolère bien la sécheresse. Il existe deux types de manioc, communément appelés le manioc doux et le manioc amer.

Transformation du Manioc

Le manioc amer est transformé en cassave, en farine, en doukounou et en d’autres petites recettes régionales. La cassave de type Nord se présente sous la forme d’une galette plate de 1 m de diamètre. La galette de cassave peut être présentée sans ajout ou additionnée de sucre, de noix de coco râpée ou encore de viande. Dans d’autres régions du pays, la production de cassaves de petit diamètre est courante. Avant son arrivée dans la restauration urbaine, le manioc doux était peu consommé. À présent, on le trouve sous forme de jus. Il est également consommé comme un légume (bouilli et vendu en morceaux).

Marché des produits du Manioc

La commercialisation du manioc est assurée notamment par les « Madam Sarah ». Les produits de transformation du manioc sont commercialisés localement.

L’amidon – qui est extrait du processus de transformation du manioc – est utilisé dans les services de nettoyage à sec ou encore par les lavandières.

Sources : agropressehaiti.org

GADRU - #10, impasse basilic, Delmas 65 | Téls: (509) 3690-7367 / (509) 3407-1547 | Email: contact@gadruhaiti.org - © Tous droits reservés Novembre 2011
Site concu et réalisé par AtelierWeb du Groupe Medialternatif