Accompagnement

Accompagnement des institutions de PADED

La finalité de l’appui-accompagnement dans le développement rural

Notre intervention dans le développement rural est basée sur la confiance placée dans les familles paysannes comme protagonistes et acteurs incontournables du développement durable dans le milieu rural. Notre option d’accompagner les familles paysannes dans leurs initiatives nous met à leur écoute à travers un travail pratique et concret pour « connaître leurs objectifs, leur itinéraire, leurs forces et leurs faiblesses ». Nous les accompagnons dans leurs luttes pour la conquête de leur dignité, la défense de leurs droits et l’amélioration de leur situation économique.

Les familles paysannes difficilement arriveront à contrôler, à gérer leurs ressources et à défendre leurs droits si elles ne s’organisent pas au niveau local et régional sur la base de leurs propres intérêts. C’est la raison pour laquelle que nous stimulons l’émergence d’organisations sociales et économiques des familles paysannes.

Les caractéristiques de l’accompagnement

Un accompagnement de proximité

Nous avons appris après essais et erreurs que les changements réels dans la vie des familles paysannes s’obtiennent seulement par un travail lent au lieu même des enjeux pour ces familles : la localité, les parcelles, l’entreprise et l’environnement immédiat.

Notre rôle consiste à contribuer à que ces familles assument leurs responsabilités dans la solution de leurs problèmes. Au fil du temps, on a fini par voir la nécessité d’augmenter la proximité pour pouvoir connaître et appuyer les gens. Nous n’accompagnons pas une zone , un projet mais des familles paysannes qui vivent dans une zone. C’est dans la densité du vécu dans la pratique qu’on peut arriver à construire une base solide capable de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des familles paysannes.

Un accompagnement de processus

Le développement rural est un processus qui débute souvent avec l’implantation d’un projet dans une zone ou localité. Les projets ont une durée de vie très courte mais pas les processus de développement puisque les changements sérieux et historiques sont lents. La nature et les personnes humaines ont leur propre rythme pour accumuler, assimiler et faire des sauts qualitatifs. Donc nous n’accompagnons pas des projets, mais des processus. Tout peut commencer vraisemblablement par un projet, mais pour déboucher sur un vaste mouvement paysan capable de mettre en œuvre des changements sociaux.

Un accompagnement dans la pratique

Ce qui nous paraît clair maintenant c’est que la culture paysanne est une culture pratique et concrète. Après une longue expérience, nous sommes persuadés maintenant que c’est la pratique qui fait la différence dans le développement rural. Nous optons maintenant pour que la pratique et non les discours soit au cœur de notre implication dans le développement rural. Nous souscrivons à la philosophie de « penser avec les mains » et nous pensons que le « savoir –faire » est à la base du « savoir-dire « et du « savoir-écrire ». Tout « savoir- dire » qui n’est pas lié à un « savoir- faire » court le risque d’être démagogique. Nous souhaitons et voulons que l’autorité de nos collaborateurs et collaboratrices proviennent non seulement de leur titre académique mais aussi de leur habileté à traduire les connaissances théoriques en pratiques utiles, concrètes et orientées vers des résultats vérifiables.

Un accompagnement par le dialogue des savoirs

Les familles paysannes ont appris à vivre et à survivre sans les agents externes et les aides internationales. Elles ont accumulé une somme d’expérience, de savoir et de savoir-faire qu’il faut réactiver, compléter, enrichir avec les apports des techniciens et les échanges. Les solutions expérimentées dans un projet doivent pouvoir profiter à d’autres projets similaires. En effet, les échanges à partir d’expériences diverses de techniciens, promoteurs, familles paysannes ont enrichi tous les partenaires de Misereor en Haïti dans le champ agro-écologique.

La priorité accordée à l’échange à tous les niveaux vise l’amélioration des pratiques parce que personne ne détient le monopole des pratiques justes et correctes. L’insistance sur le dialogue des savoirs est une incitation à continuer à apprendre et à demeurer ouvert à d’autres approches.

De fait, la plate-forme est le lieu par excellence des échanges et d’apprentissage mutuel à partir des savoirs issus de la pratique. La pratique, pour nous, est le lieu idéal d’apprentissage, de questionnement, de dialogue et de dépassement des limites. D’où l’importance de « laisser parler la pratique » et de « parler à partir de la pratique ».

Un accompagnement qui oblige à penser la pratique

Il est clair que la réflexion sur les actions entreprises est une réelle opportunité d’apprentissage. Le dialogue des savoirs issus de la pratique oblige à penser les limites et les possibilités des pratiques, penser les obstacles réels, les méthodologies et à nous ajuster au dynamisme de la réalité. Cela nous oblige à questionner les représentations et les pratiques des uns et des autres et produire collectivement de nouveaux savoirs ajustés à la réalité du pays. De là l’importance que nous accordons aux évaluations comme façons de prendre ses distances et d’apprendre de nos essais et de nos erreurs, de nos succès et de nos échecs. Tout cela devra déboucher sur de nouvelles formes de compréhension, de connaissance et de pratiques.

Le contenu de l’accompagnement

Accompagnement technique

  • Techniques agro-écologiques.
  • Techniques de transformation des produits agricoles.
  • Techniques de construction d’habitat rural.

Accompagnement organisationnel

  • Structure organisationnelle.
  • Animation de groupe.
  • Statuts
  • Processus de légalisation.
  • Légalisation des documents
  • Statuts et règlements internes.
  • Structure administrative.
  • Fonctionnement démocratique.
  • Concertation autour des critères, des stratégies et des politiques de développement durable.
  • Capacité de planification.
  • Responsabilisation des groupes de base.
  • Capacité de prendre en charge le développement local.
  • Formation continue.
  • Participation équitable des femmes.

Accompagnement méthodologique.

  • Méthodologie d’intervention en milieu rural.
  • Diagnostic en milieu rural.
  • Planification – Suivi et Évaluation.

GADRU - #10, impasse basilic, Delmas 65 | Téls: (509) 3690-7367 / (509) 3407-1547 | Email: contact@gadruhaiti.org - © Tous droits reservés Novembre 2011
Site concu et réalisé par AtelierWeb du Groupe Medialternatif